logo ints

Addiction au smartphone: l’ennemi de poche

par | Avr 22, 2024 | Psychothérapie

De l’outil de communication à la source d’addiction: comprendre l’origine du problème

Aujourd’hui, nous sommes accrochés à nos smartphones plus que jamais. Ces appareils sont passés de simples outils de communication à de véritables extensions de nous-mêmes. Comment en est-on arrivés à ce point? Simplement, les smartphones ont été conçus pour nous rendre dépendants. Les concepteurs de ces outils ont utilisé les découvertes de la psychologie pour créer des fonctionnalités qui attirent notre attention et encouragent l’utilisation compulsive. Par exemple, chaque ding de notification nous donne une sensation de satisfaction instantanée et nous pousse à vérifier notre téléphone constamment.

Les pièges du numérique: symptômes et conséquences de l’addiction au smartphone

Voilà les symptômes courants de cette addiction:

  • vérifier son téléphone toutes les quelques minutes, même lorsqu’il n’y a pas de nouvelles notifications;
  • se sentir anxieux quand le téléphone n’est pas à portée de main;
  • ignorer les autres pour se concentrer sur son téléphone;
  • utiliser le smartphone tard dans la nuit entraînant une perturbation du sommeil.

Les conséquences de cette addiction sont plus graves qu’on ne le pense. Au-delà de la simple fatigue causée par le manque de sommeil, l’addiction au smartphone peut entraîner des problèmes de santé mentale comme l’anxiété et la dépression. Selon une étude de l’Université de San Francisco, une forte utilisation du smartphone peut même entraîner des symptômes de TDAH chez l’adulte.

Savoir déconnecter: des techniques pour retrouver sa liberté digitale

Il est important de reconnaître ces symptômes et de prendre des mesures pour retrouver sa liberté digitale. Voici quelques techniques couramment utilisées:

  • Se fixer des limites d’utilisation du téléphone et s’y tenir strictement;
  • Utiliser des applications de suivi d’utilisation du téléphone pour être conscient du temps passé sur l’écran;
  • Désactiver les notifications pour les applications non essentielles;
  • S’accorder des périodes de déconnexion complète, sans smartphone.

Personnellement, le conseil que je donnerais est de prendre le temps de se déconnecter de ces appareils et de se reconnecter aux personnes et aux activités qui ont une réelle importance dans nos vies. C’est ce que j’ai fait et je peux vous dire que ma qualité de vie s’est nettement améliorée.

En 2019, le Pew Research Center a révélé que 96% des Américains possèdent un téléphone portable et 81% un smartphone. La même enquête a également révélé que 37% des adultes américains disent qu’ils sont «presque constamment» en ligne. Cette dépendance alarmante à ces appareils offre un aperçu troublant de l’ampleur de l’addiction au smartphone. C’est un phénomène dont nous devons absolument prendre conscience pour faire un usage plus sain de ces outils technologiques.

Gremy François

Gremy François

Auteur / 📍 Expert en Santé Publique et Médicale

🎓 Diplômé en Hématologie et Recherche Médicale de l’Université Pierre et Marie Curie
🏢 Ancien poste : Responsable de recherche clinique à l’Institut National de la Santé
🔬 Focus sur les maladies du sang et la recherche avancée
📚 Engagé dans la diffusion du savoir et l’éducation médicale
🌐 Passionné de recherche médicale | Engagé dans l’éducation et la prévention
🌟 Présence marquée dans la communauté scientifique
📄 #SantéPublique #RechercheMédicale #SantéDuSang