logo ints

Manger local: et si la solution pour l’environnement était dans nos assiettes?

par | Avr 5, 2024 | Nutrition

L’impact de l’agriculture industrielle sur l’environnement

Il est devenu évident que nos modes de consommation alimentaire ont un impact majeur sur l’environnement. La production industrielle de nourriture, avec son recours massif aux pesticides et aux énergies fossiles, est l’un des principaux contributeurs au changement climatique. On estime que l’agriculture représente près de 30% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Sans parler de la déforestation massive pour faire place aux cultures intensives.

Le mouvement locavore: redécouvrir les bienfaits de l’alimentation locale

Face à ce constat alarmant, une prise de conscience émerge: le mouvement locavore. Le principe est simple, consommer majoritairement, voire exclusivement, des produits locaux, c’est-à-dire cultivés à moins de 160 km de chez soi. Cette démarche permet tout d’abord de limiter l’impact environnemental lié au transport des marchandises. De plus, manger local favorise la biodiversité en soutenant les producteurs qui cultivent une grande variété de fruits et légumes, souvent plus résistants aux maladies et donc moins gourmands en pesticides.

Nous, en tant que consommateurs, avons un rôle majeur à jouer. Il s’agit de réapprendre à cuisiner des produits de saison, de renouer avec les circuits courts de distribution, tels que les marchés ou les AMAP (Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne), et de favoriser les agriculteurs qui respectent la nature.

Comment initier la transition vers une alimentation plus locale et durable?

La première étape consiste à se renseigner sur les possibilités offertes localement. Identifier les producteurs et commerçants qui proposent des produits de saison, organiser son alimentation en fonction des cycles naturels et non des offres de la grande distribution.

Notre conseil est de commencer petit à petit, sans chercher la perfection du jour au lendemain. On peut commencer par un repas par semaine à base de produits locaux, et augmenter progressivement. L’idée est de prendre plaisir à découvrir de nouveaux goûts, à rencontrer les producteurs, à se reconnecter avec le territoire.

Au-delà de l’aspect environnemental, manger local a des impacts positifs sur l’économie locale, la santé et le lien social. C’est une démarche globale, qui s’inscrit dans une volonté de consommer de manière plus responsable et plus consciente.

En bref, manger local n’est pas seulement un geste pour l’environnement, c’est aussi une façon de renouer avec la nature et notre alimentation. A nous de jouer, chacun à notre échelle, pour contribuer à une transition alimentaire plus durable et respectueuse de notre planète. Et vous savez quoi? C’est possible dès aujourd’hui, avec la simple décision de privilégier les produits locaux lors de votre prochain passage à l’épicerie.

Gremy François

Gremy François

Auteur / 📍 Expert en Santé Publique et Médicale

🎓 Diplômé en Hématologie et Recherche Médicale de l’Université Pierre et Marie Curie
🏢 Ancien poste : Responsable de recherche clinique à l’Institut National de la Santé
🔬 Focus sur les maladies du sang et la recherche avancée
📚 Engagé dans la diffusion du savoir et l’éducation médicale
🌐 Passionné de recherche médicale | Engagé dans l’éducation et la prévention
🌟 Présence marquée dans la communauté scientifique
📄 #SantéPublique #RechercheMédicale #SantéDuSang